Comment gérer la fatigue durant la grossesse ?


Ma grossesse / vendredi, octobre 5th, 2018

Ah la grossesse, neuf mois de pur bonheur où notre corps se métamorphose pour accueillir un joli bébé tout en nous laissant quelques maux (sinon ça ne serait pas drôle). Outre le mal de dos, les nausées ou encore les jambes lourdes, s’il y a bien quelque chose qui nous épuise littéralement, c’est bien la fatigue.

Pourquoi sommes-nous fatiguées pendant la grossesse ? Est-ce que cela dure pendant les trois trimestres ? Comment y remédier ? Je vous donne toutes les réponses à vos questions.

Une fatigue variable en fonction du trimestre de grossesse

La fatigue pendant la grossesse au final c’est quelque chose de naturel puisque cela dure neuf mois (et oui désolée mesdames). En effet, le corps subit un gros changement, les hormones grimpent en flèche ce qui explique principalement la sensation d’être tout le temps au bout du rouleau. La grossesse est donc synonyme de fatigue, mais cette dernière est plus ou moins intense en fonction de votre trimestre (c’est un peu comme un yoyo).

  • Premier trimestre de grossesse : malheureusement nous ressentons un sentiment de fatigue dès le début puisque cela se traduit par un besoin de dormir plus. Cette sensation est due à l’augmentation de la progestérone qui créée une impression de somnolence. Votre corps est entrain de concevoir un bébé, il lui faut donc faire des efforts et brûler plus d’énergie. Votre volume sanguin est également en hausse ce qui explique pourquoi vous vous essoufflez plus rapidement (ce n’est pas que le manque de cardio je vous rassure). De plus, les symptômes du premier trimestre (nausées, besoin de faire pipi toutes les 5 minutes…) gêne votre sommeil, d’où une fatigue plus ou moins importante.
  • Deuxième trimestre de grossesse : généralement il s’agit de la meilleure période, les maux de grossesse du premier trimestre ont disparu, vous n’avez pas encore pris beaucoup de poids, votre corps s’est habitué à la poussée d’hormones donc vous avez un regain d’énergie. Cependant les douleurs ligamentaires peuvent potentiellement vous faire plus ou moins mal, vous devez donc écouter votre corps.
  • Troisième trimestre de grossesse : votre ventre s’est bien arrondi, vous avez mal au dos, vos jambes sont lourdes, vous pouvez également être anxieuse et avoir des crampes. La fatigue est donc importante, d’autant plus que vous ne pouvez plus dormir sur le ventre (sacrilège). C’est la dernière ligne droite.

Comment gérer cette fatigue ?

Pour palier ce sentiment de fatigue, il est essentiel d’écouter son corps et d’avoir un rythme de vie équilibré. Si vous ne devez retenir que trois points pour être moins fatigué c’est l’alimentation, le sommeil et le sport. Je vous explique :

  1. L’alimentation : pendant la grossesse votre corps a besoin de plus d’énergie, il puise donc dans vos réserves, vous pouvez alors être carencée. D’où l’importance d’avoir une alimentation variée et équilibrée afin de faire le plein de vitamines et d’oligoéléments. Ne lésinez pas sur les fruits, les légumes, les œufs, les noix, les produits laitiers…plus votre alimentation sera variée moins vous aurez de chance d’être carencée. D’autant plus que votre corps à besoin de plus de calories, vous pouvez faire trois vraies repas par jour et y ajouter deux collations (équilibrée, on ne parle pas de gâteaux au chocolat). Votre médecin peut également vous prescrire des compléments alimentaires, notamment de l’acide folique (vitamine B9) qui aide à fixer le fer dans votre corps.
  2. Le sommeil : votre rythme de vie aura toute son importance notamment en respectant des horaires fixes pour dormir. L’idéal c’est huit heures de sommeil par nuit, si vous êtes trop fatiguée, vous pouvez faire une petite sieste dans la journée. Je vous conseille de dormir sur le côté gauche et de surélever vos jambes puisque cela favorise la circulation sanguine. N’oubliez pas également votre meilleur allié pendant ses neuf mois : le coussin de grossesse. Calé entre les jambes, il peut faire des miracles !
  3. Le sport : vous allez me dire « je suis fatiguée et je dois faire du sport ? », c’est exactement ça. Le sport limite les problèmes circulatoires, réduit les crampes et entraîne un regain d’énergie. Trente minutes de marche par jour ou encore des cours de natation prénatale feront de vrais petits miracles sur votre corps. Vous serez plus détendue, et si vous souhaitez l’être encore plus, je vous conseille vivement les massages. Dans tous les cas, parlez-en avec votre médecin, en fonction de vos maux, il vous conseillera le meilleur sport pour vous.

La fatigue est un élément dont il faut prendre en compte lorsque l’on est enceinte. C’est en prenant soin de soi et de son corps que l’on peut éviter d’être épuisée, notamment pendant le premier et le troisième trimestre.

Et vous, comment gérez-vous la fatigue pendant la grossesse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *