L’amniocentèse, qu’est-ce que c’est ?


Ma grossesse, Santé / dimanche, janvier 5th, 2020

Vous êtes enceinte, tout va pour le mieux jusqu’à qu’on parle d’amniocentèse. Amnio-quoi ?
Qu’est-ce que c’est que ça ? Pourquoi je dois faire un tel examen ? Existe-t-il des risques pour mon bébé et moi ? Avant de vous inquiéter, lisez cet article qui vous dit tout à propos de cet examen durant votre grossesse.

D’abord, qu’est-ce que l’amniocentèse ?

L’amniocentèse c’est tout simplement un examen médical pratiqué au cours de la grossesse. C’est un prélèvement de votre liquide amniotique, une petite quantité, 20ml en fait dans le but d’analyser les cellules du fœtus et du placenta.

Parmi tous les examens du diagnostic prénatal, l’amniocentèse est le plus utilisé. En fait, on vient prélever un peu de liquide amniotique, soit un peu d’eau dans laquelle bébé baigne depuis quelques semaines. Ce liquide amniotique donnera des informations précieuses sur la santé de votre bébé.

Pourquoi faire une amniocentèse ?

L’amniocentèse est généralement pratiquée pour détecter des pathologies du fœtus (anomalies chromosomiques, les infections parasitaires, les malformations digestives ou métaboliques). Le plus souvent, on pratique l’examen entre la 14ème et la 20ème semaine de grossesse pour les anomalies chromosomiques (notamment la Trisomie 21).

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles une amniocentèse est recommandée : tout d’abord cela peut être par rapport à l’âge de la future maman, si celle-ci est âgée de plus de 35 ans, les risques de malformations du fœtus sont plus élevés. Mais cela peut être aussi parce que le dépistage prénatal de la trisomie 21 pratiqué pendant le premier trimestre de grossesse indique un risque d’anomalie chromosomique. Dans le cas où l’un des deux parents présente une pathologie chromosomique, l’amniocentèse sera prescrite d’office. Enfin, elle sera recommandée si l’échographie du second trimestre présente une anomalie quelconque.

Durant l’examen de l’amniocentèse, le sexe du bébé sera déterminé.

Il faut savoir que l’on peut faire une amniocentèse plus tard dans la grossesse pour vérifier différentes choses comme le développement des poumons, ou alors le fait que le liquide amniotique ne soit pas infecté si l’échographie montre un retard de croissance, par exemple.

Où et comment ça se passe ?

L’amniocentèse est réalisée dans un hôpital par un obstétricien qui va en premier lieu vérifier grâce à une échographie que le fœtus et le placenta sont dans une bonne position.

L’examen est pratiqué en hôpital pour assurer un environnement stérilisé.

Pour le déroulement de l’examen, le voici :

  • Insertion d’une aiguille à travers le ventre et l’utérus
  • Dès que l’aiguille a pénétré le liquide amniotique, prélèvement de 20ml (en moyenne) de liquide amniotique
  • Retrait de l’aiguille et pose d’un pansement sur l’endroit où l’aiguille a été insérée.

Alors, on vous l’accorde, comme ça, ça peut faire peur mais pour vous rassurer c’est un examen plutôt rapide puisqu’il dure en moyenne 15mn et l’aiguille ne reste pas plus de 2mn dans l’utérus.

L’examen de l’amniocentèse est très bien encadré, le fœtus et la maman sont sous haute surveillance tout du long, notamment les rythmes cardiaques, la pression artérielle et la respiration de la future maman (sûrement un peu inquiète).

Pour toutes les mamans qui vont avoir droit à cet examen, sachez que c’est un examen ambulatoire ce qui signifie que vous rentrez à l’hôpital le matin et qu’en fin de journée vous serez chez vous. Ensuite, préalablement au rendez-vous vous pouvez avoir droit à un entretien avec l’obstétricien pour pouvoir poser toutes les questions que vous voulez, vous rassurez, etc.

A la fin de l’examen, un repos de 24h est conseillé, dans le cas où vous travaillez un arrêt de travail peut vous être délivré. Vous pouvez ressentir pendant les 24h des crampes abdominales qui sont évidemment à surveiller, elles ne doivent pas être trop fortes non plus.

Une fois le liquide amniotique prélevé, il va être analysé pour établir ce que l’on appelle le caryotype et pour doser certaines substances présentes dans le liquide amniotique.

Le délai avant résultat est de quelques semaines, en principe de 3 à 4 semaines. Il se peut que ce soit plus rapide, mais aussi plus long.
Dans le cas d’une détection d’une anomalie, les futurs parents auront le choix de poursuivre la grossesse ou d’y mettre fin, c’est une décision très difficile qui ne doit donner lieu à aucun jugement.

Quels sont les risques de l’examen ?

Il faut savoir que l’amniocentèse est un examen médical invasif puisque une aiguille pénètre l’utérus et le sac de liquide amniotique et de ce fait il présente certains risques.

Le plus gros risque disons-le c’est la fausse couche. Mais le risque est élevé à 1%, donc il est très faible mais il n’y a pas de risque zéro.
Ensuite, le second risque est une rupture de la poche des eaux qui conduirait à une grossesse pathologique et à une exposition aux infections.

Dans le cas d’une grossesse gémellaire, le diagnostic prénatal est plus difficile à établir. Dans le cas où l’on pratique une amniocentèse et que les deux fœtus sont dans deux poches distinctes, il faut être certain de faire des examens différents pour chacun des deux enfants afin d’avoir des résultats fiables.

Maintenant que l’on vous a tout dit sur l’amniocentèse, je tiens à rajouter que tout examen médical ne doit jamais être imposé et que vous bénéficiez toujours du droit de le refuser.

Retrouvez tous nos articles sur la santé et sur la grossesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *