Les risques du tabac pendant la grossesse


Ma grossesse, Santé, Tomber enceinte / lundi, janvier 27th, 2020

Nous savons que le tabac comporte un risque important pour le fœtus pendant la grossesse, notamment par rapport à son bon développement.

Si vous êtes fumeuse et en essai bébé ou alors même enceinte, sachez que vous n’êtes pas la seule et que cet article n’est pas du tout là pour vous culpabiliser mais plutôt de vous donner les clés pour prendre conscience des risques et pour arrêter le tabac.

En France, 37% des femmes sont fumeuses avant le début de leur grossesse, parmi elles, 45% vont arrêter pendant la durée de leur grossesse et 19,5% vont continuer de fumer pendant tout ou partie des 9 mois de grossesse.

On vous explique ici tous les risques encourus pour un bébé dans le ventre de sa mère si celle-ci continue de fumer pendant qu’elle est enceinte, vous retrouverez également à la fin de cet article des astuces et conseils pour arrêter de fumer.

Les conséquences sur la grossesse

Tout d’abord nous savons que le tabac durant la grossesse peut entraîner une naissance prématurée de votre tout petit bébé et cela représente un risque pour sa santé sur le court et long terme selon le stade de prématurité.

En effet, le tabac peut entraîner une complication de la grossesse, notamment le risque d’une rupture des membranes avant la 34ème semaine de grossesse est multiplié par 3 et provoquerait un accouchement prématuré.

Aussi, le risque de fausse couche est multiplié par 1,5 à 3 fois selon le nombre de cigarettes que fume la future maman.

Egalement, le placenta peut s’implanter dans la partie basse du ventre et donc entraîner un hématome rétro placentaire et des saignements qui surviendraient au cours du troisième trimestre de grossesse.

Les conséquences sur le fœtus

La conséquence première du tabagisme durant la grossesse semble être la mauvaise oxygénation du fœtus. En effet, avec le tabac le sang de la future maman va se charger en monoxyde de carbone et puisque le bébé est oxygène à travers le sang de sa maman, il sera moins oxygéné et surtout sera oxygéné par un gaz qui est totalement toxique.

Aussi, la nicotine de par son effet vasoconstricteur entraînera une circulation moins efficace et donc mauvaise pour le bébé.

Et donc ces substances toxiques et cette mauvaise oxygénation vont avoir des répercussions directes sur le développement du bébé :

  • Les bébés dont la mère fumait pendant la grossesse sont très souvent des « petits » bébés c’est-à-dire avec un poids de naissance inférieur à la moyenne puisque le tabac entraîne un retard de croissance intra-utérin. Ce risque de retard de croissance est augmenté selon le nombre de cigarettes fumées par jour. Pour donner un ordre d’idée : on estime que pour 10 cigarettes fumées par jour, le poids de naissance du bébé sera diminué de 200g par rapport à une maman non fumeuse.
  • Des risques de malformations
  • Des risques dus à la prématurité (dans le cas d’un accouchement prématuré)

On dit que la force des risques est plus forte selon le nombre de cigarettes que la future maman fume quotidiennement.

Les conséquences pour le bébé

Une fois que le bébé est né, le tabac de par sa toxicité durant la grossesse et l’oxygénation du fœtus peut entraîner des problèmes de santé chez le bébé tels que :

  • Le risque de la Mort Subite du Nourrisson multiplié par 2
  • Des troubles respiratoires tels que l’asthme, la pneumonie ou encore les otites
  • Des risques de mort subite à l’âge adulte plus élevé qu’un adulte dont la mère n’a pas fumé durant la grossesse
  • Des risques d’obésité plus élevé

Le tabac et le désir de grossesse

En plus de représenter un risque pendant la grossesse, fumer est également un perturbateur de fertilité pour tout couple qui souhaiterait mettre un bébé en route !

En effet, par différents mécanismes, la cigarette chez la femme mais aussi chez l’homme peut impacter la fertilité. Il y a certains perturbateurs produits par la cigarette comme le monoxyde d’azote, le dioxyde de carbone et la nicotine qui empêchent la bonne oxygénation des tissus et donc impacter des organes tels que les ovaires, les trompes et l’utérus de fonctionner normalement.

En effet, la cigarette et ses composants sont des perturbateurs endocriniens qui peuvent jouer un rôle nuisible sur le désir de grossesse et la conception.

Aujourd’hui des recherches montrent que le tabagisme est impliqué dans différents troubles tels que :

  • Les troubles d’ovulation
  • De la baisse de réserve ovarienne et en ovocytes (et par conséquent de leur fécondation)
  • Des problèmes pour que le spermatozoïde et l’ovocyte se rencontrent
  • Augmentation du risque de grossesse extra-utérine
  • Baisse de la capacité d’implantation de l’embryon au niveau de l’utérus

Selon des statistiques, le tabac serait responsable d’une baisse de fertilité chez la femme de 10% à 40% selon le nombre de cigarettes fumées chaque jour. Le fait qu’une femme désireuse de tomber enceinte fume peut ralentir le délai de conception de 4 à 6 mois ce qui peut représenter une éternité pour un désir de bébé.

L’homme a également une responsabilité sur la question puisque des études ont montré que l’homme fumeur crée des spermatozoïdes de moindre qualité et entraîne de ce fait un accroissement du délai de conception.

Mais alors, comment arrêter de fumer ?

Je suis prête à parier que vous avez déjà entendu la fameuse phrase, « le principal c’est de diminuer, et puis arrêter de fumer et être stressée c’est pas mieux pour le bébé », alors ?

Le truc qui m’a fait arrêter de fumer : vos témoignages -   Magnifiques témoignages de personnes ayant arrêté de fumer...   Épinglé par Isabelle Desfleurs, l'auteur du blog Arrêter de fumer naturellement -   #blog #arreterdefumernaturellement #arreterdefumer #tabac #cigarette #sanstabac #témoignage #santé #naturopathie #isabelledesfleurs

Et bien sachez que non, réduire la consommation de cigarette ne sert à rien. En effet, les fumeurs de par la frustration de fumer moins vont compenser cette frustration en tirant plus fort sur les cigarettes qu’ils continuent de fumer entraînant un taux de monoxyde de carbone identique à la période où ils fumaient plus.

Pendant la grossesse, seuls les substituts nicotiniques sont autorisés tels que les patchs, les pastilles à sucer et les gommes à mâcher. Il faut que ces substituts soient suivis d’un point de vue psychologique. La dose minimale sera prescrite et pour les patchs l’exposition ne pourra dépasser 16h consécutives.

Ensuite, il faut savoir que l’assurance maladie prend en charge prescription de votre médecin ou sage-femme ces substituts nicotiniques à hauteur de 150€ par an.

Il faut savoir, que la France n’autorise pas la cigarette électronique pour les femmes enceinte et qu’elle n’est pas considérée comme substitut. De plus, certaines études ont montré qu’elles pouvaient être très nocives pas uniquement pour les femmes enceintes.

Dans le cas où vous n’arrivez pas à arrêter seule, il faut que vous sachiez que tout professionnel de santé doit vous conseiller et vous orienter vers des soins adaptés ou dans le cas échéant, une structure ou un confrère qui saura vous conseiller.

Renseignez-vous auprès de votre maternité, il se peut qu’elle propose des consultations spécialisées sur le tabagisme durant la grossesse.

Tabac-Info Service

Sinon, il existe la bible et le soutien infaillible en matière de tabagisme : Tabac-info Service vous pouvez avoir accès à des services gratuits sur le site mais aussi par mail ou par téléphone. Des tabacologues et professionnels de santé sont mis à votre disposition.

Dans tous les cas, retenez bien qu’il ne faut pas culpabiliser, qu’il faut à tout prix en parler, se faire conseiller, demander de l’aide, via un interlocuteur de confiance ou par vous-même, que même si vous êtes à la moitié ou à la fin de votre grossesse, il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer et que chaque effort, même tout petit sera bénéfique pour vous et votre futur bébé.

Dans tous les cas, n’oubliez pas qu’il n’y a pas de jugement et qu’on se serre les coudes entre femmes.  Que toute démarche pour arrêter ou réduire est positive.

Sachez aussi que le tabagisme passif a des effets nocifs sur vous, votre grossesse et votre bébé, n’hésitez pas à sensibiliser votre entourage sur le sujet.

On attend vos conseils, vos témoignages, vos anecdotes en commentaire.

Retrouvez tous nos articles santé et grossesse ! Mais aussi sur le désir de tomber enceinte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *