Accouchement par le siège, on vous dit tout


Mon accouchement / jeudi, février 22nd, 2018

Quand on est enceinte, pour tant soit peu qu’on soit un peu stressée de la vie, on a vite des questions et des peurs qui nous prennent à la gorge et on se retrouve vite angoissées. Parmi toutes ces questions, nous pouvons retrouver l’accouchement par le siège ! Même si c’est une situation très rare, il arrive encore que certaines personnes soient confrontées à ce genre de situation. Aujourd’hui, je vais donc vous parler plus précisément de l’accouchement par le siège afin que cela ne soit plus une zone d’ombre pour vous.

Qu’entend-on par accouchement par le siège ?

On parle de position « siège » quand le bébé reste la tête en haut dans le ventre, ce petit feignant a décidé de ne pas se tourner et a décidé de vous embêter jusqu’au bout ! Parfois il arrive qu’il se retourne au dernier moment, généralement autour de la 34 – 36e semaine d’aménorrhée, mais des fois ce n’est pas le cas. C’est souvent lors de la dernière échographie que votre gynécologue vous dira si votre bébé est en bonne posture ou non. Pour information, il existe deux position :

    • le siège décompleté : où le bébé est plié en deux avec les jambes vers le haut avec les pieds près de la tête.
    • le siège complet : le bébé est assis en tailleur, ses jambes sont repliées vers le ventre et les pieds sont au niveau des fesses.

Vous en déduisez bien entendu que si le bébé est dans ce genre de position, cela complique drôlement bien l’accouchement, mais cela n’est pas toujours synonyme de césarienne !

La technique de version : une tentative avant l’accouchement

Bon j’avoue, ce n’est pas très sexy comme méthode, et ça peut même paraître effrayant et douloureux, mais bon si vous ne souhaitez absolument pas passer par la case césarienne, cette technique sera une bonne alternative. La technique de version par manœuvre externe (VME)consiste à retourner naturellement la tête du bébé vers le bas. Ne vous inquiétez pas, vous serez très bien encadrée lors de cette méthode : contrôle échographique, sous monitoring…bref la totale pour s’assurer que votre bout de chou est en sécurité.

Cette technique est employée au cours de la 37e semaine de grossesse car si l’on retourne le bébé avant, il aura encore de la place pour se retourner et cela n’aura servi à rien. Il faut quand même que vous sachiez que cette technique ne réussit pas toujours et elle peut être assez douloureuse pour la future maman. Pour le déroulement, le médecin va poser sa main sur les fesses du bébé et l’autre sur la tête, il essaye ensuite de le faire tourner sur son axe, Dans tous les cas ne vous inquiétez pas, vous aurez un suivi médical pour voir si vous pouvez avoir droit à la VME.

Quand la césarienne n’est pas un passage obligatoire

Lorsque le bébé est en position de siège, la césarienne n’est pas toujours un passage obligatoire, il est quand même possible d’avoir un accouchement par voie naturelle, mais seulement si trois éléments sont réunis : les dimensions du bassin de la maman, la taille du bébé et la flexion de sa tête. Si ces trois conditions ne sont pas réunies, c’est niet, et vous passez par la case césarienne. En plus il s’agit d’un accouchement par voie naturelle qui reste à risque donc il y a des précautions qui sont prises.

Vous serez en présence d’un médecin, d’un pédiatre et d’un anesthésiste (au cas où il faudrait vous faire une césarienne, donc la salle d’opération ne sera jamais bien loin). Si vous décidez de prendre l’option accouchement normal, ce dernier pourra être spontané (si ça peut nous éviter les multiples doses d’ocytocines), et vous aurez le choix de la péridurale ou non…Bon entre nous, une petite dose de péridurale ne fait de mal à personne (ça risque un avis personnel), ça vous permettra d’avoir moins de pression et d’être plus détendue le moment venu, d’autant plus que le travail et l’effort de poussée sera plus long…un petit coup de pouce ne fait de mal à personne.

Et vous, est-ce que l’accouchement par le siège fait partie de vos appréhensions ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *