Accouchement sous hypnose : les bienfaits à connaitre absolument


Mon accouchement / samedi, février 10th, 2018

Quand on me parle d’hypnose, je pense tout de suite à Kaa, le serpent du livre de la jungle, qui hypnotise le petit Mowgli…bon ok, l’accouchement sous hypnose c’est à deux milles lieux de tout ça…Mais ma réflexion illustre bien les préjugés qu’ont les gens sur l’hypnose, notamment à cause des spectacles et des émissions télévisées sur les hypnotiseurs qui vous ferez faire n’importe quoi. Je vous rassure, ici on ne va pas parler de cette hypnose mais de celle qui vous accompagne et vous aide le jour de votre accouchement : l’hypnose éricksonienne (hypnoanalgésie). Face à des accouchements surmédicalisés, des futures mamans choisissent d’avoir recours à l’hypnose pour donner naissance dans des conditions naturelles. Essayons de comprendre pourquoi cette technique s’impose en France et en quoi elle consiste.

Accouchement sous hypnose : une relation de confiance entre la sage femme et la future maman

L’hypnose a progressivement pris place dans notre société, que ce soit en soins pédiatriques ou bien pour lutter contre des addictions. Alors qu’on y croit ou qu’on y croit pas, il semblerait bien que les résultats soient là d’après les témoignages qu’on peut lire un peu partout sur internet. Il n’est donc pas étonnant de retrouver aujourd’hui des sages-femmes hypnothérapeutes qui enseignent l’hypnose lors des cours de préparation à l’accouchement. Mais en quoi cela consiste au juste ?

En instaurant une relation de confiance, la sage femme va apprendre à connaître la future maman que ce soit au niveau de ses besoins, mais également de son esprit. La pratique de l’hypnose éricksonienne consiste à modifier les perceptions que l’on peut avoir lors de l’accouchement ce qui va influer sur la douleur. Pour en arriver à ce résultat, la sage femme vous véhiculera des représentations positives en imaginant les contractions non pas comme une souffrance mais comme une aide pour mettre au monde votre bébé. Bon personnellement je ne sais pas si imaginer mon col de l’utérus s’ouvrir comme une fleur serait d’une grande aide, mais bon qui ne tente rien n’a rien…puis si ça peut aider contre la douleur, nous sommes toutes preneuses je pense !

Un accouchement en pleine conscience de soi pour moins de douleurs

Alors non, vous n’allez pas vous endormir pendant l’accouchement et vous réveiller maman ! L’hypnose éricksonienne permet un accouchement en pleine conscience de soi afin que vous profitiez de votre première rencontre avec votre bébé. Avec l’aide de la sage-femme, vous apprendrez à maîtriser votre corps, mais également votre peur de la douleur. Cette technique est souvent choisie par les futures mamans qui ne peuvent pas avoir recours à la péridurale à cause d’une contre indication. L’hypnose est donc une solution naturelle pour toutes celles souhaitant un accouchement non médicalisé, elle peut également être un complément de la péridurale (pour les plus douillettes).

Pour les plus indépendantes et courageuses d’entre nous, sachez qu’il est possible de pratiquer l’auto-hypnose, cependant il faudra se préparer à l’avance : à partir du 4e ou 5e mois. Vous apprendrez à pratiquer l’auto-hypnose pour être en plein état de conscience de vous-même lors de votre accouchement. La zen attitude est le mot d’ordre pour cette technique !

Si vous êtes intéressée par l’accouchement sous hypnose, il existe un annuaire des thérapeutes sur le site de l’institut français d’hypnose sinon vous pouvez également vous renseigner auprès des hôpitaux afin de savoir si leur personnel est certifié pour cette pratique.

Que pensez-vous de l’accouchement hypnotisé ? Feriez-vous confiance à cette méthode naturelle pour donner la vie à votre enfant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *