Accouchement dans l’eau : une méthode plus naturelle et moins douloureuse


Mon accouchement / mardi, février 6th, 2018

Dans la famille « méthodes d’accouchements nombreuses et variées » je demande l’accouchement aquatique aussi appelé accouchement dans l’eau ! Très peu pratiquée en France, cette façon d’accoucher séduit de plus en plus de femmes pour ses vertus apaisantes et naturelles, alors qu’en parallèle, très peu d’établissements la propose. Pourtant accoucher dans l’eau peut paraître loin du naturel (à part pour les dauphins et autres animaux marins), je dirais même que cela peut sembler être risqué…stop aux préjugés et aux à priori !

L’accouchement dans l’eau est une méthode qui présente des intérêts médicaux qui ont fait leurs preuves selon l’AFNPA (association française de naissance aquatique). Si vous n’êtes pas séduite par l’accouchement à domicile, une autre solution s’ouvre à vous ! Alors aujourd’hui on se jette à l’eau (haha) et on se documente sur cette méthode qui saura, peut être, vous séduire !

Quels sont les avantages de l’accouchement dans l’eau ?

Accoucher dans l’eau peut paraître bizarre aux premiers abords, pourtant tout est pensé pour le bien-être de la future maman. Dès le début des contractions, elle est plongée dans une eau chauffée à 37 degrés, ce qui a pour conséquence de réduire les douleurs puisque les muscles se détendent avec la chaleur. Selon l’AFNPA, cette méthode réduit la durée de l’accouchement mais également l’intensité des contractions puisque le col de l’utérus se dilate plus rapidement.

De même, l’accouchement dans l’eau, améliore l’élasticité du périnée, ce qui réduit considérablement le recours à l’épisiotomie. Accoucher plus vite, avec moins de douleurs tout en étant plongée dans une eau à 37 degrés…le rêve non ? Je pense que pour beaucoup d’entre nous, l’accouchement n’est pas une partie de plaisir, c’est un moment qui est même souvent très redouté. Dans certains pays il est même possible d’accoucher au milieu des dauphins…tout cela me laisse un petit peu perplexe, mais pourquoi pas ! Après tout il s’agit d’un souvenir mémorable au milieu de la nature, qu’en pensez-vous ?

La dimension naturelle, parlons-en tiens ! On se doute bien qu’accoucher dans l’eau, parfois au milieu des dauphins, cela doit bien avoir un lien avec la nature ! Et oui mesdames, si vous êtes dans la tendance bio, écolo et « les antibiotiques ce n’est pas automatique », sachez qu’avec des douleurs réduites vous n’êtes pas obligée de passer par la case péridurale ! Vous disposez d’une liberté dans vos mouvements avec un accouchement dans une position accroupie ou demi assise, ce qui paraît plus naturel (et moins frustrant) que d’être clouée dans un lit avec les quatre fers en l’air… Et les effets pour le bébé sont tout aussi intéressants puisque ce dernier passe d’un univers in-utéro à ex-utero similaire : dans l’eau ! La transition du nouveau-né dans notre monde se fait progressivement, sans aucun choc traumatisant pour ce dernier.

Existe-t-il des risques d’accoucher dans l’eau ?

Certains spécialistes déclarent un peu partout dans la presse qu’il existe des risques : problèmes d’hygiène, risques infectieux, le bébé qui pourrait avaler de l’eau, s’il y a des complications le temps de réaction peut être ralenti par le fait de se trouver dans l’eau… La liste pourrait être longue, mais toutes les méthodes d’accouchement présentent des risques potentiels chères lectrices. De plus, toutes les mesures sont prises pour éviter d’éventuels risques : monitoring en continu, préparation d’une salle à proximité en cas de complications, un cathéter est installé avant l’accouchement en cas de besoin et pour ne pas perdre de temps… Concernant les risques bactériologiques tant craints par les spécialistes, la baignoire d’accouchement est désinfectée après chaque naissance, de même que des prélèvements de l’eau sont régulièrement effectués.

De plus, les conditions sont assez strictes pour pouvoir opter pour un accouchement aquatique…et oui, on ne va pas vous jeter dans l’eau sans être sûr que cela ne représente aucun risque pour vous et votre petit bébé. Cette façon d’accoucher est donc interdite si vous avez eu des pathologies quelconques au cours de votre grossesse, si vous accouchez prématurément ou encore dans le cadre d’une grossesse multiple. Si tout se déroule bien pour vous, vous pourriez faire partie du cercle restreint (mais heureux!) des mamans ayant accouché dans l’eau !

Et vous, que pensez-vous de l’accouchement dans l’eau? Pensez-vous qu’il s’agisse d’une technique appropriée pour mettre au monde un enfant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *