Accouchement à domicile suis-je faite pour ?


Mon accouchement / vendredi, février 9th, 2018

On l’entend bien assez « donner la vie à un enfant est un cadeau merveilleux de la nature », mais à côté de tous ces moments de bonheur et de joie, il y a le stress de l’accouchement, surtout pour votre première fois ! Notre corps est entrain de changer, on ne rentre même plus dans nos chaussettes, il faut préparer l’arrivée du bébé, tout anticiper, mais aussi choisir comment on souhaite accoucher (c’est plutôt un choix important à faire n’est-ce pas?). Il est donc essentiel d’être bien préparée pour éviter la goutte d’eau qui fera déborder le vase quand vous serez sur la table et que votre compagnon fera office de boule anti-stress.

S’il existe un grand nombre de méthodes pour mettre au monde un enfant, de nos jours, accoucher à l’hôpital c’est comme respirer de l’air, cela s’impose à nous de façon logique. Pourtant à l’étranger, c’est l’accouchement à domicile qui s’impose, 30 % en Hollande par exemple*.

En France cette pratique séduit de plus en plus de femmes même si elle est encore peu pratiquée, mais êtes-vous réellement faites pour l’accouchement à domicile ?

L’accouchement à domicile (AAD) : comment cela se passe concrètement ?

A moins que vous n’ayez pas le temps d’aller à la maternité ou que vous ayez décidé d’accoucher toute seule comme dans les vieux films où ça crie et ça pleure (quel traumatisme cinématographique) l’accouchement à domicile peut être une solution envisageable pour toutes celles qui ne sont pas fans de l’ambiance des hôpitaux. Si vous souhaitez choisir cette option, vous pouvez en parler à votre gynécologue, après tout, en France, on est libre d’accoucher comme on le souhaite !

Cependant, rien n’oblige un médecin à pratiquer un AAD, si c’est votre cas, il pourra vous recommander un confrère, ou vous orienter vers des sages-femmes, plus adeptes de la pratique. Après avoir contacté une sage-femme, plusieurs rencontres seront organisées afin de mettre en place le projet et tout prévoir au niveau de l’organisation. La sage-femme sera là pour apprendre à vous connaître, voir si cette méthode d’accouchement est faite pour vous, mais également pour répondre à toutes vos questions. Comme ça, le jour J : no stress (enfin presque) !

L’accouchement à domicile est de loin celui qui revient le moins cher, la sécurité sociale effectue une prise en charge à hauteur de 300 euros, ce qui comprend l’accouchement et les visites de la première semaine. Si votre sage-femme pratique des dépassements d’honoraires, renseignez-vous bien auprès de votre mutuelle car certaines peuvent les prendre en compte.

Pourquoi choisirais-je cette méthode d’accouchement ?

L’accouchement à domicile comporte des arguments infaillibles pour vous convaincre, moi je vais vous résumer trois points principaux qui m’ont séduit :

  • L’ambiance chaleureuse du foyer familial…que peut-on rêver de mieux pour mettre au monde son enfant ? Ce dernier sera directement chez lui entouré des personnes qui l’aiment, pas de passage par la case maternité. Puis mesdames, comment refuser le confort de son lit, être chez soi tranquille (pas de stress pour le trajet jusqu’à l’hôpital), pas de pression à recevoir des visites à tout bout de champ.. Il est même prouvé que l’on récupère mieux après un accouchement à domicile, qu’à l’hôpital. Raison de plus pour faire le choix de la sérénité et du fait maison !
  • L’encadrement d’un accouchement à domicile est très professionnel, les nombreux rendez-vous permettent de savoir à qui on a à faire, il est possible d’établir des liens avec la sage-femme ou le médecin, ce que l’on n’aurait pas forcément avec un personnel hospitalier. Ici, on voit à qui l’on confie son corps et son enfant, cela créé un sentiment de confiance, ce qui n’est pas négligeable niveau stress.
  • Vous êtes libre ! Et oui, l’avantage de l’accouchement à domicile c’est que vous êtes maître de la situation, vous pouvez accoucher où vous voulez, dans la position que vous souhaitez…fini les pieds dans les étriers et les perfusions plantées dans toutes vos veines. Vous n’êtes pas passive, vous prenez part à cet événement et exercez un certain contrôle sur la situation (et surtout sur la douleur !)

L’accouchement à domicile met tout de son côté pour nous rassurer et nous mettre en confiance avant l’accouchement. Personnellement, étant un peu douillette, je préfère la froideur de l’hôpital à la chaleur du lieu familial, quitte à être complètement droguée avec des litres de produits anesthésiques dans le sang, tant que je ne ressens pas la douleur. Mais je conçois complètement le charme de cette façon d’accoucher, qui apparaît plus naturelle et moins médicalisée.

Y-a-t-il des risques quand on accouche chez soi ?

Sachez que si votre accouchement présente un risque quelconque pour vous ou le bébé, où qu’il s’annonce compliqué (jumeaux, hypertension, diabète…) l’AAD vous sera refusé. Il n’y a donc aucune raison que cela se passe mal, surtout que vous serez bien encadrée. Un AAD comporte autant de risques qu’un accouchement à l’hôpital, avec une bonne préparation ça se passera bien. De plus, au cours de votre grossesse vous devez constituer un dossier de maternité classique au cas où vous ayez besoin d’être transférée au dernier moment, vous pouvez ainsi tout prévoir en cas d’urgence (transport, établissement…). Normalement, les dernières visites mensuelles se feront dans la maternité, il en est de même pour la visite pré-anesthésie. Mais tout cela est fait en cas de besoin, ne vous inquiétez pas, la sage-femme ne viendra pas les mains dans les poches le jour j !

L’accouchement a domicile est donc une méthode qui se veut rassurante et naturelle. Cependant, il y autant de femmes que d’opinions, alors c’est chacune sa méthode du moment que vous soyez en bonne santé et rassurée le jour de la venue du bébé. Si vous souhaitez découvrir une autre méthode naturelle, je vous conseille de jeter un œil du côté de l’accouchement dans l’eau;

Est-ce que cette méthode vous séduit ?
Si certaines d’entre vous ont déjà testé l’AAD, partagez avec nous votre expérience en commentaires.

* « Accouchement à domicile », Santé-médecine.net, avril 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *