Tout savoir sur la prime de naissance en 3 points


Administratif / jeudi, novembre 15th, 2018

L’arrivée d’un bébé est synonyme de bonheur mais également de dépenses. Et oui, le compte bancaire va prendre un petit coup pour préparer le nid douillet de votre nouveau-né et acheter tout le nécessaire. Heureusement, il existe des aides et notamment la prime de naissance. De quoi s’agit-il ? Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Je vous dis tout ce qu’il y a à savoir en 3 points !

1. Qu’est-ce que la prime de naissance ?

La prime naissance est une somme qui vous est versée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) après la naissance de votre bébé. Vous pouvez également la demander si vous souhaitez adopter. Cette dernière a pour but de vous aider à faire face aux dépenses engendrées par l’arrivée de votre bout de chou. Cette prime est versée dans le cadre de la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant (PAJE). En bref, vous pouvez demander à prétendre à une somme d’argent versée en une seule fois, et ça c’est plutôt cool.

2. Quelles sont les conditions pour prétendre à cette prime ?

Bien entendu la prime de naissance CAF n’est pas versée à tout le monde sinon ça serait trop beau. Il faut remplir certaines conditions mais tout le monde peut la demander. Pour cela, il vous suffit de déclarer votre grossesse à votre caisse d’allocations familiales et votre caisse primaire d’assurance maladie dans les quatorze premières semaines. Pour cela il faudra envoyer deux documents qui vous seront fournis avec le dossier de déclaration :

  • le formulaire de déclaration de situation (Cerfa 11423)
  • le formulaire de déclaration de ressources (Cerfa 1039)

Encore de la paperasse mais pour la bonne cause ! Après cela, votre CAF va se baser sur vos revenus antérieurs (qu’elle récupère directement auprès des impôts) puisqu’il y a des plafonds à ne pas dépasser pour avoir droit à ce versement. Voici deux tableaux récapitulatifs de ces plafonds en fonction de votre situation :

Pour un couple

https://www.service-public.fr

Pour un parent isolé

https://www.service-public.fr

3. Montant de la prime, imposition, versement

En 2018, la prime s’élève à 941,67 euros par enfant. Bien entendu si vous attendez des jumeaux ou plus, vous pouvez recevoir plusieurs fois la prime, il vous suffira juste de fournir en plus une attestation médicale certifiant le nombre de bébés. Cette somme vous est versée par la CAF avant la fin du deuxième mois après la naissance de votre bébé, elle survient généralement en même temps que l’allocation de base de la PAJE. Cette prime n’est, bien entendu, pas imposable ! S’il s’agit de votre deuxième enfant, vous pourrez demander, en plus de la prime naissance, à prétendre à l’allocation familiale, ce qui n’est pas négligeable.

Mettre un peu de beurre dans les épinards après une naissance cela ne fait jamais de mal, surtout avec tous les investissements à faire. Pour information, certaines mutuelles versent également une prime de naissance, n’hésitez pas à vous renseigner pour faire une demande.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *