Tout savoir sur le congé de maternité


Administratif / vendredi, novembre 30th, 2018

Avoir un bébé est quelque chose de magnifique, donner la vie, agrandir sa famille, se projeter dans l’avenir… Mais ce n’est pas non plus une mince affaire (vous savez de quoi je parle). Notre corps change, nous avons des maux de grossesse, nous devons jongler entre notre vie quotidienne et la préparation de l’arrivée de notre bébé. Et qui dit préparation de son arrivée dit congé maternité !

Il est donc important de connaître nos droits et plus particulièrement quand ces derniers nous font bénéficier d’un congé de maternité ! Un peu de repos avant et après l’arrivée d’un adorable bébé ça n’a jamais fait de mal à personne. Alors aujourd’hui je vous donne toutes les informations dont vous avez besoin pour préparer avec sérénité votre congé de maternité.

Comment bénéficier de mon congé maternité ?

Le congé de maternité est un droit, n’importe quelle femme enceinte est donc en mesure d’en bénéficier. Que vous soyez en CDD, salarié, à temps partiel ou encore au chômage, ce congé vous sera accordé. Pour cela, il y a quand même de la paperasse à faire (pour notre plus grand plaisir), mais pour avoir des congés payés le jeu en vaut quand même la chandelle n’est-ce pas ? Premièrement, il faut que vous soyez immatriculée à la sécurité sociale depuis au moins 10 mois. Ensuite, vous devez faire une déclaration de grossesse avant la fin de votre 14e semaine. Cette déclaration vous sera également utile pour demander une prime de naissance.

Ne vous inquiétez pas, vous ne vous arracherez pas les cheveux pour les papiers, il vous suffira de remettre le volet rose de votre premier examen prénatal réalisé par le médecin. Les feuillets bleus seront à envoyer à votre caisse d’allocations familiales (CAF). Si vous êtes salariée, au début de votre congé, votre employeur devra vous remplir un papier avec la date de votre dernier jour de travail. Il vous suffira de l’envoyer à votre caisse d’assurance maladie en ajoutant vos trois derniers bulletins de salaire.

Congé de maternité et salaire : combien serais-je payée ?

C’est THE question ! L’arrivée d’un bébé demande beaucoup d’organisation et d’argent, soyez donc rassurée, vous serez rémunérée pendant cette période. La sécurité sociale vous versera des indemnités journalières que vous recevrez environ tous les 14 jours, bien entendu elles seront imposables (il ne faut pas trop rêver non plus). Si vous êtes salariée, un calcul sera effectué sur les 3 derniers salaires net avant le début de votre congé.

Vous toucherez environ 95% de votre salaire net, pensez à vous renseigner auprès de votre convention collective car certaines prennent en charge le complément. Si vous êtes au chômage et que vous avez perçu des allocations lors des douze derniers mois, ce seront également vos trois derniers mois de travail qui seront pris en compte. Pour les fonctionnaires, la totalité du salaire sera perçue pendant le congé de maternité. Tandis que pour les travailleurs saisonniers, il faudra remettre les 12 derniers bulletins de salaire.

Quelle est la durée d’un congé de maternité ?

Le but du congé de maternité est de donner du temps de repos à la future maman avant l’arrivée du bébé afin d’éviter un accouchement prématuré. Il sert aussi à lui laisser du temps afin de se reposer et profiter de son bébé après l’accouchement. Il est important de se renseigner pour pouvoir tout anticiper. Pour tout vous dire, la durée du congé maternité varie en fonction de votre situation. Et oui, on n’a pas la même durée congé maternité si on attend un bébé ou des jumeaux (ou des triplés).

Il vous faudra compter environ 16 semaines de congés, plus précisément 6 avant l’arrivée du bébé et 10 après l’accouchement. Sachez que cette durée s’étend à 26 semaines (8 prénatales et 18 post natales) si vous attendez votre troisième enfant ! Si vous attendez non pas un mais deux petits bouts de chou, vous bénéficierez de 34 semaines (12 prénatales et 22 semaines après la naissance), contre 46 pour des triplés (24 avant et 22 après). Cependant, si vous accouchez avant la date prévue pour votre congé, ce dernier ne sera pas raccourci pour autant ! En effet, la durée sera reportée après la naissance.

Ai-je la possibilité de prolonger mon congé de maternité ?

Si votre grossesse se déroule bien, vous pouvez demander à reporter des semaines de congé prénatales pour après la naissance. Bien entendu, c’est votre gynécologue ou votre sage-femme qui devra vous faire un certificat pour ce report. Ce dernier devra être réalisé avant la date de début de votre congé de maternité (cela peut être la veille). Si vous souhaitez profiter de tout votre congé maternité et tenter d’avoir du temps en plus après ce dernier, vous pouvez prendre des congés dans votre entreprise.

Vous pouvez également regarder du côté du congé parental d’éducation ou du congé postnatal qui s’applique après un accouchement difficile. Sachez que l’allaitement n’est pas pris en compte pour une prolongation de congé, vous pouvez cependant bénéficier d’un aménagement spécifique si vous avez décidez d’allaiter.

Le congé de maternité vous permettra de préparer les derniers détails avant l’accouchement et surtout de vous reposer ! Une fois le bébé arrivé, vous pourrez profiter des semaines devant vous pour dorloter votre nouveau-né.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *