10 choses à savoir sur le cododo et le co-sleeping afin de vous décider


Bébé, Être parents, Maison et enfant / mercredi, novembre 7th, 2018

Le sommeil c’est sacré ! Et encore plus après l’accouchement, lorsque l’on est bien épuisée et qu’on ramène un merveilleux petit bébé à la maison. Vous allez dire adieu aux grasses matinées et aux longues nuits de sommeil, mais le jeu en vaut bien la chandelle n’est-ce pas ? Depuis plusieurs années, une nouvelle tendance prend de l’ampleur en France : le cododo. Solution miracle pour un meilleur sommeil ? Bienfaits et risques pour les bébés ? Nous vous disons tout pour que vous puissiez prendre votre décision !

1. Différencier le cododo et le co-sleeping

Bébé pleure en plein milieu de la nuit, vous vous réveillez la tête dans le pâté et vous devez marcher pour le rejoindre ? Le cododo met fin à cette pratique puisqu’il s’agit de faire dormir bébé avec soi dans le même lit. Une place douillette entre papa et maman et la possibilité de rassurer bébé dès les premiers pleurs, ça vend du rêve ! Contrairement au cododo, le co-sleeping consiste à installer un berceau ou un lit dans la même chambre que les parents, afin de garder une certaine distance physique tout en étant proche de votre nouveau-né.

2. Le cododo : une pratique qui n’est pas toujours naturelle

Nous pouvons dire que le lit cododo est une pratique culturelle, puisqu’au Japon et en Inde, il est inenvisageable de faire dormir son bébé seul dans une chambre, cela caractérise même de mauvais parents ! En France, nous sommes un peu plus mitigés puisque notre culture valorise l’autonomie des enfants mais également le bien-être des parents (qui est tout aussi important que le bien-être du bébé). Nous sommes donc moins enclin à l’idée de partager notre lit ou notre chambre. Les chiffres le confirment d’ailleurs puisque 28% des enfants de moins de 18 mois partagent la chambre leurs parents contre 65% en Suède !

Cette pratique semblera plus naturelle pour les parents qui ont vécu une grossesse difficile et qui ont eu peur de perdre leur bébé. Ils tiendront à garder leur bébé près d’eux en sécurité, ce qui est un sentiment entièrement normal.

3. Y-a-t-il réellement des bienfaits à pratiquer le cododo ?

Après la naissance, il est normal que nous souhaitions passer beaucoup de temps avec notre bébé. Après neuf mois (interminables) d’attente, nous avons enfin la chance de faire connaissance avec ce petit bout de nous. Le contact avec la maman est très important les premiers mois, et ce n’est pas nous qui allons nous en plaindre. Même si cela n’est pas prouvé, il semblerait que le sommeil du nourrisson soit meilleur lorsqu’il se trouve dans la chambre de ses parents, notamment grâce au sentiment de sécurité. Ses bienfaits sont à prendre avec des pincettes car le bébé ne doit pas être trop couvé par ses parents et son sommeil peut également être perturbé si vous vous levez la nuit, si vous avez des veilleuses allumées…

4. Les risques du berceau cododo : une mise en danger du bébé ?  

Attention tout de même car le lit bébé cododo présente de nombreux risques ! Tout d’abord, vous pouvez malencontreusement l’étouffer si vous bougez dans le lit, nous ne sommes pas maître de nos gestes quand nous sommes dans un sommeil profond. Il existe également un risque de chute pour le bébé étant donné que les lits parentaux ne sont clairement pas adaptés ! Faites également attention aux oreillers et aux couvertures qui pourraient tomber sur votre nouveau-né et l’étouffer, le bébé ne doit avoir que sa turbulette.

lit cododo lit cododo

5. La mort subite du nourrisson : un facteur à prendre en compte

Le cododo augmente clairement le risque de mort subite du nourrisson. Lorsque l’on pratique le cododo avec un bébé de moins de trois mois, les risques sont multipliés par cinq ! Il est alors préférable de s’orienter vers le co-sleeping qui réduit un grand nombre de risques. Car si le cododo est envisagé pour garder son bébé près de soi, cela ne doit pas se faire au dépend de sa sécurité.

6. L’alternative : le « side-bed »

La solution la plus sûre qui se propose à vous est le co-sleeping, c’est à dire installer le berceau next to me ou le lit de bébé dans la même chambre. Le « side bed » est un lit pour bébé qui vient se fixer au lit des parents. Il dispose d’une barrière pour éviter toute chute du bébé sur le sol et vous pouvez garder votre espace de sommeil sans avoir peur de l’étouffer. Les prix varient entre 150 et 300 euros en fonction des modèles, comptez quand même au minimum 200 euros pour un lit de bonne qualité et neuf.

7. Le co-sleeping: une solution miracle lorsqu’on allaite ?

Si vous faites partie des mamans qui ont choisi l’allaitement après l’accouchement, le co-sleeping s’avère être très pratique. En effet, si bébé se réveille et qu’il a faim, vous n’aurez pas besoin de vous lever puisque bébé sera à côté de vous ! Pratique donc pour vous mais aussi pour votre bébé qui se retrouvera très vite dans son lit une fois la tétée terminée. Vous n’aurez pas à attendre dans sa chambre qu’il se rendorme, vous pourrez le regarder avec tendresse tout en étant au chaud dans votre lit.

8. La question du développement de l’enfant

Petite minute psychologie ! Si le co-sleeping présente beaucoup d’avantages, contrairement au cododo, la question du développement de l’enfant est à prendre en compte. En effet, de nombreux pédiatres pensent qu’il est nocif de laisser le bébé dormir dans la chambre des parents car ce dernier, en grandissant, aura besoin de couper le cordon (à notre plus grand malheur). L’autonomie est essentielle dans le développement d’un enfant, il faut donc qu’il ait sa propre chambre pour qu’en grandissant il dispose de son espace rien qu’à lui.

Le co-sleeping peut donc être envisagé lors des premiers mois du bébé, mais si nous souhaitons privilégier son autonomie et son développement, il est préférable qu’il dorme dans sa propre chambre les mois suivant.

9. Et l’intimité du couple dans tout ça ?

Le cododo et le co-sleeping sont de véritables freins pour l’intimité d’un couple. Nous savons déjà à quel point l’arrivée d’un enfant perturbe l’intimité du couple (fatigue, organisation…) mais si le bébé se trouve dans la même chambre, voir le même lit…bye bye les câlins ! Même si les enfants commencent à développer une curiosité pour la sexualité qu’à partir de 18 mois, une telle proximité entre un bébé et l’intimité des parents n’est pas saine pour le développement de ce dernier. Les parents doivent également laisser une place à leur vie de couple afin de garder un lien entre eux.

Le bien-être de l’enfant est tout aussi important que celui des parents.

10. Quand et surtout comment arrêter le co-sleeping / cododo ?

C’est la grande question ! Si vous envisagez le cododo ou le co-sleeping, vous avez peut être peur de la réaction de votre bébé lorsque vous déciderez de le faire dormir dans sa propre chambre. Vous avez envie que bébé ait son propre espace et vous avez certainement envie de retrouver votre lit et votre intimité. Bébé s’est habitué à dormir dans votre chambre et vous avez peur de sa réaction, ce qui est normal ! Pour arrêter le cododo / co-sleeping en douceur, il est important de faire la transition progressivement.

Pour le cododo, commencez par installer un lit dans la chambre pour qu’il s’habitue à dormir dans un lit seul. Pour la suite, que ce soit cododo ou co-sleeping, il faut y aller doucement en commençant par exemple par le mettre dans sa chambre pour s’endormir, un des parents peut rester à proximité en attendant qu’il aille dans les bras de Morphée. Vous pouvez également le prendre avec vous dès le réveil. Il peut y avoir des allers-retours lors de cauchemars ou encore de maladies, la transition se fera progressivement et votre bébé fera bientôt de beaux rêves dans son lit.

Vous l’aurez compris, selon nous, le cododo n’est pas la solution la plus sûre pour un nourrisson, nous préférons le système du co-sleeping. Il s’agit de notre point de vue, mais chacun est libre de choisir la pratique qui lui correspond le mieux en fonction de ses envies. Cependant, il est nécessaire de prendre toutes les précautions nécessaires pour que bébé soit en sécurité. Pesez le pour et le contre, profitez de votre bébé, qu’il soit dans sa chambre ou dans la vôtre.

Bonne nuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *