10 choses à savoir sur l’Haptonomie périnatale


Devenir papa, Être parents, Lifestyle, Ma grossesse / mercredi, janvier 13th, 2021

Pratique développée dans les années 80, l’haptonomie périnatale est un accompagnement lors de la grossesse. On en entend de plus en plus parler mais découvrons ensemble quelques anecdotes peu connues.

1. Le créateur de l’haptonomie

L’Haptonomie a été créée par Frans Veldman. Cet Hollandais, médecin, érudit, artiste, sculpteur découvre ce qu’il appellera “Haptonomie” lorsqu’il est déporté dans les camps en 1942. Dans les wagons remplis de déportés, il se dit: “Il faut réhumaniser ces personnes”. Et en contactant, en touchant ces personnes, il sentit que “quelque chose” revivait en eux. F. Veldman s’est promis que s’il sortait de cet enfer, il consacrerait le reste de sa vie à développer cette pratique.

2. L’origine du mot haptonomie

Son origine est grecque. Dans cette langue, il y a deux mots signifiants “toucher”. Un mot pour le toucher physique “quotidien”, l’action. Et l’autre est “haptein” : je touche, je contacte, je communique, dans le sens d’un toucher affectif, relationnel et bénéfique. Ce mot n’a pas ou plus d’équivalent en français. En haptonomie, on parle d’une autre qualité de présence, une présence “psycho-tactile”!

L’autre racine est “nomos” qui signifie les règles, les lois. 
L’haptonomie est donc la science du toucher (affectif).

3. Haptonomie et sens du toucher

Le toucher est le premier sens à se développer dans la vie intra-utérine, vers 8 semaines. C’est pour cela que le toucher va être en lien avec le cerveau limbique car c’est le plus archaïque. Pour information, l’odorat se développe vers 3 mois de grossesse, l’ouïe vers 5 mois et la vue au 7eme mois de grossesse.

Or actuellement, nous utilisons surtout la vue, ce qui entrave ou diminue le ressenti tactile. De plus, on se touche de moins en moins même entre proches.

4. Comment fonctionne l’haptonomie ?

L’Haptonomie est d’abord une confirmation affective. Ce toucher “psycho-tactile” est un toucher confirmant qui fait ressentir à l’autre qu’il existe et est “entier”.

Lorsque l’on pratique l’haptonomie, nous allons nous adresser au cerveau limbique qui joue un rôle essentiel dans le stress ou la sécurité de base. C’est le cerveau des émotions, des sens, du tact, de la mémoire affective. La qualité de présence de l’Haptothérapeute aide à réguler le système limbique du patient.

Au niveau neurologique, l’haptonomie va agir sur la “boucle gamma” qui gère notre tonus musculaire non seulement au repos mais aussi dans les postures et les mouvements. Ce toucher particulier amènera donc une détente musculaire et favorise un tonus équilibré, ni hypotonique (“mou” sans énergie ou présence) ou hypertonique (sous stress et trop tendu).

L’haptonomie est utilisée dans différents domaines : en psychothérapie pour permettre de visiter nos blessures en confiance et sécurité, en haptonomie périnatale lors de la grossesse et dans d’autres domaines médicaux où le personnel souhaite avec leurs patients humaniser le contact et améliorer la relation soignant-soigné.

L’haptonomie, ce n’est pas beaucoup d’efforts pour beaucoup de résultats!

5. Haptonomie et sécurité de base

La sécurité de base est le minimum vital pour qu’une personne se développe bien. 
S’il y a eu des évènements traumatiques, la personne va prendre sur elle et penser : “Plus je suis en contrôle, plus j’ai l’impression de maîtriser ». Elle n’est alors pas en sécurité mais en hypervigilance.

Exemple: Un bébé en pouponnière, en attente d’adoption, qui va être hypertonique (muscles très contractés). Avec un toucher en haptonomie, il peut se relâcher, se détendre et être “simplement” présent. Il est bien dans son corps et peut alors s’ouvrir à son environnement.

6. Pourquoi pratiquer l’haptonomie périnatale ?

Les séances d’haptonomie pendant la grossesse vont avoir 4 centres d’intérêts:

  • La communication entre les parents et leur bébé
  • Le confort de la maman pendant la grossesse
  • Donner des pratiques/outils pour l’accouchement
  • Proposer une place au conjoint pendant la grossesse et l’accouchement

Les séances peuvent commencer dès le début du 4ème mois de grossesse (3 mois plein). Elles se déroulent toujours avec les deux parents.

7. Haptonomie périnatale pour le bébé

L’Haptonomie périnatale est basée sur le fait que 3 personnes veulent se rencontrer : le bébé, la mère, le père.

Un bébé qui est contacté en haptonomie ressent dès le 4eme mois une confirmation affective de ses parents : “Tu es bien là, avec nous. Nous sommes ensemble, nous t’attendons ». C’est quelque chose d’exceptionnel pour un bébé d’avoir ce ressenti là après seulement quelques semaines de croissance.

De plus, cela installera cette sécurité de base décrite plus haut. Bébé est apaisé, il sait que ses parents sont là, le contactent, jouent avec lui!
Ce ressenti tellement sécurisant sera une fondation sur laquelle appuyer sa vie entière.

Il est tout à fait possible de continuer l’haptonomie après la naissance de bébé. Des séances sont proposées pour l’accompagner dans ses premiers développements moteurs (posture assise, quatre pattes, la marche …) avec toujours le support du toucher haptonomique conférant sécurité et valorisation des acquis.

8. Haptonomie périnatale pour la maman

Avant d’être mère, nous sommes des femmes. Ce n’est pas parce que l’on apprend que nous sommes enceintes que nous nous sentons tout de suite Mère. Cela va aussi dépendre de l’histoire de chacune autour de la grossesse, de la famille …

L’haptonomie peut accompagner ce processus dans le développement de cette nouvelle facette. La future maman va apprendre à communiquer et interagir avec bébé, à lui installer un nid douillet pour les mois à venir. Ce sont des premiers temps pour apprendre à “prendre soin”.

Avec l’haptonomie, on apprend à lâcher un peu notre mental pour revenir à des choses plus instinctives, plus « mammifères ». Et  ça fait du bien!

9. Haptonomie périnatale pour le papa

Il est (pas si) loin le temps où les hommes se sentaient Père quand ils tenaient pour la première fois bébé dans leurs bras.

Certains papas curieux demandent eux-mêmes à venir faire des séances d’haptonomie périnatale. Ils veulent découvrir une pratique qui les fait participer à la grossesse et leur propose une place lors de l’accouchement. Ils apprennent bien sûr aussi à communiquer avec bébé et créer précocement le lien.

Des papas qui pratiquent régulièrement ensuite chez eux sont étonnés de sentir bébé les reconnaître, par exemple quand ils viennent s’assoir près de leur femme et que bébé se déplace vers eux comme en demande d’un contact.

Il peut se sentir valorisé de savoir comment prendre soin de sa femme enceinte et l’aider pour l’accouchement, notament sur la gestion de la douleur !

10. Haptonomie périnatale pour le couple

Vivre l’aventure de l’haptonomie périnatale pendant la grossesse et à l’accouchement est très riche pour le couple.

Les séances font vivre des moments uniques avec bébé. On découvre aussi des ressources, des capacités que l’on ne connaissait pas chez l’autre. On communique, on se soutient, on s’encourage. 

Les pratiques vues en séances sont à faire à la maison et cela permet aussi de partager un temps précieux à trois.

Nous venons de partager beaucoup d’informations sur l’haptonomie périnatale.

Quel point ou quelle information vous a interpellé, marqué ? Dites nous en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *