Courir après avoir eu un enfant : une remise en forme difficile mais tellement bénéfique !


Santé / lundi, juillet 23rd, 2018

Après 9 mois d’impatience et d’attente, ça y est : bébé est enfin arrivé ! Chamboulant tout sur son passage : votre petit cœur, votre nouvelle famille, votre quotidien…en apportant une touche de bonheur et de gaieté bien sûr ! Mais après neuf mois à manger, se reposer et attendre, il est fort probable que votre corps ait quelques séquelles (à part si vous avez les gênes du mannequin Gisèle Bundchen, auquel cas vous me rendrez jalouse). Et oui, la tentation du pot de glace, du jogging et des uggs ont eu raison de vous dans la plupart des cas (qu’est-ce qu’on est bien dans chaussures pantoufles !). Vous vous êtes progressivement oubliée au profit de votre nouveau né, certes vous êtes une maman comblée et surbookée, mais vous êtes également une femme !

Alors on jette le pot de glace, mais on garde le jogging car aujourd’hui on parle de running ! Que vous ayez été sportive à courir des kilomètres sans être essoufflée (ça c’était avant) ou que vous ne soyez pas franchement passionnée par le sport, nous avons toutes un point commun : retrouver la ligne après l’accouchement !

Aujourd’hui, nous allons voir que le running est une solution à tous nos problèmes, que ce soit psychique ou physique, alors à nos baskets !

Pourquoi aurais-je envie de pratiquer le « running » après mon accouchement ?

C’est le sport à la mode, on ne parle plus de footing ou de course à pied, mais de running ! Alors certes, vous me direz « courir c’est dur »…et ben je ne vais pas vous contredire mesdames, le running c’est dur ! Après 2km (parfois moins quand c’est un jour sans) on s’essouffle, on transpire, nos jambes sont tellement lourdes…et à chaque fois qu’on y retourne on se dit « c’est pas possible je ne pourrais jamais courir comme une gazelle » ! Sachez qu’en persistant, vos efforts seront payants et que vous ferez de gros progrès ! Mais le running ce n’est pas que ça, c’est aussi une réelle drogue productrice de bien être, courir est un moyen de se défouler, de calmer ses nerfs et de ne plus être à fleur de peau. Et oui, quand on est une jeune maman, on est sensible, on s’énerve et parfois on s’épuise…

Avec bébé qui pleure et qui ne fait pas ses nuits, vous n’allez pas me dire qu’un moment pour soi ou entre filles ne vous ferait pas le plus grand bien ? Vous pourrez lire un peu partout sur Internet que de courir permet d’atteindre ses objectifs, de se surpasser mais également de se sentir bien dans son corps, ce qui accentue la confiance en soi…rien que ça ! En plus, ça ne coûte pas grand-chose…juste une paire de basket, alors on s’y met, mais pas n’importe comment !

Comment je m’y (re)mets sans me faire mal ?

Alors, bien sûr, inutile de vous dire que vous allez gambader dans un parc peu de temps après votre accouchement. Pendant la grossesse votre corps aura perdu en tonicité, vous devrez passer par la case « rééeducation du périnné » avant d’envisager de courir. Le mieux est de parler de vos projets à votre médecin, il sera le mieux placé pour vous donner le feu vert en tant voulu. Évidemment, vous ne devez pas faire l’impasse sur les échauffements avant et après avoir couru, afin d’éviter toute blessure qui réduirait à néant vos motivations. De même, pensez à bien vous hydrater et à avoir une alimentation riche et équilibrée : ce sont les clés de la réussite ! Et si vous allaitez, vous devrez consommer environ 500 calories de plus chaque jour pour compenser, sinon vous risquez de manquer d’énergie. L’idéal, pour ne pas s’écœurer, c’est de reprendre en douceur, programmez-vous plusieurs petites sorties sur une semaine : 2 ou 3 kilomètres à votre rythme, cela sera un très bon début (si si c’est faisable!).

En prévoyant vos sorties à l’avance, vous pourrez éviter les empêchements du genre : pas de nounou pour garder le petit, repas de famille etc. Il faut se fixer des objectifs et les respecter. Certaines personnes préfèrent courir au petit matin, d’autres le soir…c’est à vous de trouver la période ou vous vous sentirez le mieux. Par contre pour ce qui est de courir à jeun au réveil…personnellement cela me semble inenvisageable (j’avoue la nourriture est mon pêché mignon, je n’aime pas avoir le ventre vide), alors si certaines d’entre vous ont des astuces n’hésitez pas à me les faire parvenir !

Et si vous cherchez des personnes pour vous motiver, sachez que les réseaux sociaux sont aujourd’hui une source de motivation incroyable pour les mamans qui souhaitent se mettre au running. Nous pouvons prendre l’exemple de Julie, la blogueuse de Mama Funky, qui a monté le « Mum’N Run » qui rassemble des centaines de mamans runneuses en France. Cette dernière organise des challenges et des courses que l’on peut suivre sur Facebook, ou sur Instagram avec le #mumnrun…Je ne sais pas vous, mais chez Terre De Mamans on aime !

Et vous les filles, avez-vous envie de vous mettre au running ? Quelles sont vos astuces et vos motivations pour sortir courir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *