5 modes de garde pour bébé : comment choisir le bon ?


Bébé / vendredi, mai 3rd, 2019

Si vous attendez un heureux événement, il ne faudra pas trop attendre avant de choisir votre mode de garde. Et oui, nous n’avons pas tous la chance d’avoir des grands-parents à la retraite pour garder notre petit bébé. Entre les places dans les crèches qui se font rares ou encore le coût exorbitant d’une nounou, il faut peser le pour et le contre pour choisir son mode de garde. Aujourd’hui, je vous parle de toutes les solutions pour que votre bébé soit dans de bonnes mains en fonction de votre budget ou même de vos disponibilités.

1. La nounou

La nounou c’est la solution la plus répandue, il suffit juste de trouver une personne qui nous correspond et qui prendra soin de notre bébé. Il faut dire que ça a ses avantages : on connaît la personne qui va s’occuper de notre enfant, ce dernier va nouer des liens importants avec elle…c’est la solution idéale pour que notre bébé soit dans un petit cocon douillet pendant que nous serons au travail. L’inconvénient c’est tout d’abord le prix, et oui le confort à un prix exorbitant et il faut donc le compter dans son budget avant de s’engager.
Sachez que le prix varie en fonction des personnes, de leurs expériences ou bien encore de la région ! En moyenne, en France, il faut compter environ 8 euros net de l’heure pour une nounou, à cela s’ajoute la prise de congés, les indemnités kilométriques… Outre le tarif, il peut être compliqué de trouver la bonne personne, d’où ‘importance de l’entretien. Vérifiez bien les références, renseignez-vous sur le cadre de vie et même sur les congés.

2. L’assistante maternelle

Nous avons tendance à confondre la nounou et l’assistante maternelle, or elles sont différentes. L’assistante maternelle reste le mode de garde privilégié par les français et on comprend pourquoi. La nounou va venir garder votre bébé chez vous, tandis qu’une assistante maternelle le gardera chez elle. Vérifiez bien qu’elle a obtenu le statut, sinon elle n’a pas le droit de garder l’enfant chez elle. L’avantage est que votre enfant ne sera pas tout seul, car chaque assistante maternelle peut garder un certain nombre d’enfants. Il apprendra donc la vie en collectivité et travaillera sa sociabilité. Comptez environ 3-4 euros par heure et par enfants, à cela s’ajoute des frais comme par exemple la nourriture si vous ne la fournissez pas.
Vous pourrez percevoir une aide de la CAF ce qui n’est pas négligeable complément du libre choix de garde). L’inconvénient principal c’est de trouver la bonne personne, mais aussi de se déplacer pour amener son bébé et venir le chercher, cela demande une organisation supplémentaire.

3. La crèche

La crèche fait également partie des modes gardes préférés des français et c’est normal. Votre enfant sera dans un lieu sécurisé et stimulant puisqu’il grandira avec d’autres enfants. En revanche, les horaires peuvent ne pas convenir à tout le monde, si un enfant tombe malade vous pouvez être sûre que le votre le sera aussi (on partage tout même les microbes). Il faut savoir que si vous envisagez d’inscrire votre bébé dans une crèche, autant se renseigner dès la grossesse, entre le 3ème et le 6ème mois pour être plus précise.
Il faudra confirmer son choix après la naissance afin que l’inscription soit effective. Et après cela il faudra passer les critères de sélection (situation familiale, revenus…), alors autant prendre les devants et s’inscrire à plusieurs endroits. Une place dans une crèche vous coûtera environ 160 euros par mois pour une base de 2000 euros brut de salaire et deux enfants à charge. En effet, c’est votre situation personnelle et professionnelle qui définira le coût final d’une place.

4. La micro-crèche

Plus conviviale que la crèche, la micro-crèche est limitée à un accueil de dix enfants, ce qui favorise un environnement sécurisé et une attention particulière pour chaque enfant avec un suivi personnalisé. Cette structure est spécialement faite pour les enfants qui ont entre deux mois et demi et trois ans. Le fait que le groupe d’enfant soit restreint permet une réelle connexion entre les enfants lors des activités, ce qui favorise la sociabilité. Le tarif horaire varie en fonction des micro-crèches, du nombre de jours inscrits mais également de votre salaire. Le montant mensuel se rapprochera de celui d’une crèche normale du fait que cela sera calculé en fonction de vos revenus.
Vous pourrez percevoir une aide de la CAF en fonction de vos salaires : l’allocation PAJE micro-crèche. Les conditions d’admission sont similaires à la crèche, en revanche, les places sont encore plus rares du fait que chaque micro-crèche reçoit un nombre limité d’enfants.

5. Les grands-parents

C’est la solution idéale si vous entretenez une très bonne relation avec vos parents ou beaux-parents. Principalement parce que vous allez faire des économies, votre enfant grandira avec sa famille et il sera chouchouté. En plus, les grands-parents seront heureux de voir leur petit-fils / fille au quotidien, sans parler du soulagement en sachant que votre bébé est avec des personnes de confiance.
Par contre, il faut anticiper le fait qu’ils n’auront peut être pas le même sens de l’éducation que vous, alors autant être sûre de soi avant de s’engager sous peine de créer un conflit dans la famille. Votre enfant ne travaillera pas sa sociabilité de la même façon que s’il évolue au quotidien avec des enfants, il est même fort probable qu’il soit un peu trop gâté par ses grands-parents. Enfin, assurez-vous qu’ils seront disponibles quand vous le souhaitez et qu’ils sont engagés car cela demande un grand investissement de garder un enfant au quotidien.

Vous aurez l’embarras du choix, cela risque même d’être un casse-tête mais c’est pour la bonne cause. Pour information, les frais de garde de votre enfant en dehors du domicile ouvrent droit à un crédit d’impôt (jusqu’aux 6 ans de l’enfant), ce qui veut dire que vos impôts seront réduits et que si vous avez un surplus, il vous sera remboursé. Il faut donc tout bien calculer afin de trouver la situation la plus avantageuse. Sinon, vous pouvez également envisager de faire un break loin du travail, vous ou votre conjoint. Certes financièrement c’est plus compliqué, mais c’est également à prendre en compte si cela vous a déjà effleuré l’esprit.

Et vous quel mode de garde préférez-vous ou avez-vous choisi pour votre enfant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *