Portrait d’une Working Mom – L’interview d’Olivia


Les Interviews Inspirantes / jeudi, février 20th, 2020

Pouvez vous vous présenter vous et votre tribu ?

Olivia, 37 ans,  heureuse maman de trois beaux enfants,
Loup 10 ans, Brune 8 ans et Hazel, tout juste 3 ans. Je suis avec mon amoureux depuis 17 ans.
Nous sommes originaires de Nantes et nous sommes arrivés en Haute Savoie en 2007.

Expliquez nous ce que vous faites dans la vie…

Graphiste de formation, j’ai crée mon entreprise en 2002 en tant que graphiste freelance en travaillant comme salariée à côté dans des agences de communication jusqu’en 2011.

Mon dernier emploi était dans une agence de communication pour des magazines de Luxe à Genève. Quand je suis revenue de congé maternité pour Loup, mon équipe avait été licenciée, je me suis donc retrouvée dans une autre équipe. Ce fût difficile et leurs premiers mots ont été : « un enfant, pas deux. »

Je leur ai répondu que je ferai bien ce me chante. L’épée Damoclès au dessus de la tête, l’environnement de travail n’était pas des plus serein. J’ai fini par tombée enceinte de Brune et j’ai été licenciée à mon retour de congé mat  » t’as joué, t’as perdu ».

Sur le coup, j’étais effondrée, mais ils m’ont finalement rendu service. Je me suis donc lancé en free-lance complètement et avec chance, ça a bien marché.

En 2014, Suite Creative est née. Aujourd’hui, je combine le graphisme pour les sociétés et ma petite marque pour toute la famille. 

Qu’est ce qui vous a poussé à vous lancer dans l’aventure « Suite Creative » ?

 Je cherchais des cartons d’invitations pour les anniversaire pour les deux ans de Loup et rien ne me plaisait. Je les ai donc faites moi même, puis petit à petit, j’ai lancé quelques cartes. 
De fil en aiguille, une collection s’est constituée.

Quelles ont été les plus grosses difficultés rencontrées lors de votre création d’entreprise (avec votre vie de famille) ? 

Les plus grosses difficultés ont été de combiner le tout. Travailler à la maison, est un risque car on ne s’arrête jamais vraiment. Tout est un peu mélangé.

J’ai fini par prendre un rythme. Les gens pensent souvent que comme tu travailles à la maison, tu as du temps libre mais c’est faux. Tu culpabilises parfois de travailler quand ils sont là ou après un accouchement car tu n’as pas vraiment le choix. 

Si tu ne travailles pas, tes clients s’adressent à quelqu’un d’autre. Ils t’appellent le week-end, les soirs… J’ai mis longtemps à instaurer des règles car je ne sais pas dire non, j’apprends de plus en plus.

Etes-vous une maman stressée ou une maman cool ?

Je dirais les deux.
Je suis stressée par mon travail mais quand je suis avec eux, je suis plutôt cool bien que je râle.

J’aime la politesse, l’honnêteté, la vérité. Après le reste, c’est que de chouettes moments partagés.

Quels sont pour vous les plus gros avantages à être une “mumpreneuse” ?

Clairement, c’est de gérer mon emploi du temps comme je l’entends. Aller les chercher à l’école, les garder les mercredis, est une sacrée chance.
Ils sont petits alors j’aime profiter d’eux un maximum.

Comment organisez-vous votre quotidien entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle notamment avec vos 3 enfants ?

Ma journée commence à 8.00 quand leur papa les amène à l’école et fini à 16:30 quand je vais les chercher à l’école et reprend souvent à 20:00 quand je les couche.

Les deux grands sont assez autonomes, donc c’est plus facile maintenant, bien que je leur demande sils ont bien brossé leurs dents…

La vie à cinq, c’est un peu sport, et concrètement, j’ai très peu de temps pour moi, le vernis, l’épilation et le coiffeur passent en dernier.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à une maman qui souhaite se lancer dans la grande aventure de l’entrepreneuriat ?

De profiter de ses enfants un maximum, de ne pas dire oui à tout, de bien scinder le travail et la vie de famille.

Quel est votre leitmotiv (phrase, citation, expression, texte, etc. qui vous motive en toutes circonstances) ?

Mon cousin m’a dit cette phrase quand j’ai perdu mon père en 2008.

J’avais déjà perdu mon demi frère 9 mois auparavant d’une souffrance foetale à terme. Cette phrase est tellement importante pour moi, qu’elle est tatouée le long de ma colonne vertébrale.

Retrouvez toutes nos interviews inspirantes !

2 réponses à « Portrait d’une Working Mom – L’interview d’Olivia »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *