Procréation médicalement assistée : les différentes méthodes


Désir d'enfant, Tomber enceinte / samedi, décembre 23rd, 2017

Parfois on veut un petit tellement fort que l’on arrive pas à tomber enceinte…pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé ! Mère nature est tout simplement absente au tableau et l’infertilité a frappé votre couple (ce qui n’est pas fatal, cela prendra juste plus de temps que prévu). Heureusement les médecins sont là pour vous donner un petit coup de pouce grâce à la procréation médicalement assistée (PMA) qui regroupe un ensemble de méthodes. Cette aide vous sera apportée si il est prouvé médicalement que l’une des deux personnes du couple est infertile où alors qu’il y a un risque de transmission d’une maladie grave. Nous vous avons fait un petit récapitulatif des diverses méthodes employées pour vous aider à avoir un joli bébé.

1. L’ovulation programmée, l’alternative de la procréation médicalement assistée

Cette méthode est la plus naturelle qui soit, en plus pas besoin d’un médecin pour la pratiquer. Il vous suffit tout simplement de calculer quand tombe votre période d’ovulation et de faire en sorte d’avoir des rapports sexuels à ce moment là…et oui, parfois c’est juste une question de timing.

2. La stimulation ovarienne : le premier pas vers la grossesse

La stimulation est généralement la méthode que l’on propose en premier à un couple infertilité, tout simplement parce qu’elle n’est pas bien compliquée et qu’elle peut suffire s’il y a un problème d’ovulation. Ici on va augmenter la production de follicules matures ce qui permettra d’avoir des ovules de meilleures qualité. Ce traitement passera par voie orale, et si c’est un échec on vous proposera de vous injecter des hormones…tout ça accompagné d’un bon suivi médical bien sûr pour suivre l’évolution et réajuster le traitement si besoin.

3. L’insémination artificielle (IA)

Cette méthode est souvent employée lorsque le conjoint souffre d’infertilité ou alors lorsque vous avez un trouble de l’ovulation. Combinée à la stimulation ovarienne, l’insémination artificielle à de grosses chances d’aboutir sur un succès. La technique consiste à déposer du sperme dans l’utérus, et hop le tour est joué, et sans douleur en plus s’il vous plaît ! Il est possible de répéter plusieurs fois l’action jusqu’à ce qu’il y ait fécondation.

4. La fécondation in vitro (FIV) où la PMA qui augmente le nombre de grossesses multiples

La fécondation in vitro est une méthode permettant de sélectionner les ovocytes et les spermatozoïdes de meilleurs qualités afin de les mettre en contact à l’extérieur du corps humain. En fait, on les pousse à la fécondation dans un milieu qui est favorable à leur survie. Trois jours après le prélèvement des ovules, l’embryon est placé dans l’utérus et hop on attend de voir. Il faut savoir que cette méthode multiplie le nombre de chances d’avoir une grossesse multiple à cause du nombre d’embryons qui sont déposés.

5. L’injection intracytoplasmique de spermatozoïde (ICS)

Cette méthode fait partie des techniques de la fécondation in vitro, il s’agit d’une micro injection d’un spermatozoïde dans le cytoplasme d’un ovocyte mature. En français, on prend une micro-pipette et on va essayer de féconder un ovocyte avec un spermatozoïde manuellement.

6. Le transfert d’embryons

Lorsqu’un couple a des enfants suite à une FIV, il arrive qu’il y ait des embryons dits « surnuméraires », en trop. Suivant la volonté du couple, ces embryons peuvent être congelés et conservés. Ces embryons peuvent être par la suite décongelés et implantés pour offrir une chance d’être parents à des couples qui n’arrivent pas à le devenir.

Ces méthodes sont souvent proposées aux couples infertiles, on compte également la gestation pour autrui, mais cette dernière n’est pas autorisée en France. Dans tous les cas, si vous n’arrivez pas à avoir un enfant, il existe des solutions qui peuvent vous aider à devenir parents, il ne faut pas baisser les bras et ne pas hésiter à demander de l’aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *