Portrait d’une maman extraordinaire – L’interview de Florence


Non classé / jeudi, juin 25th, 2020

Pouvez-vous vous présenter vous et votre tribu ? 

Nous sommes une famille avec 5 enfants âgés de 2 à 11 ans.

Pouvez-vous définir votre parentalité en 3 mots ?

Une parentalité totalement imparfaite et joyeuse

Maman d’un petit Louis extraordinaire, quelle a été votre première réaction à l’annonce de son handicap ? 

Le premier mot qui me vient à l’esprit c’est ‘l’union’.
L’union avec mon mari, très forte avec ce sentiment puissant de savoir qu’à nous deux nous serions forts pour aimer du mieux possible notre Louis, l’union pour l’aider à grandir… d’abord notre couple et ensuite nos familles se sont unies à nous.

Comment avez-vous expliqué la « différence » de Louis à ses frères et sœur ? 

Nous avons expliqué sa différence au fur et à mesure en étant les plus honnêtes possibles.

Louis a un chromosome qui s’est mal construit, à cause de cette anomalie chromosomique, il se construit différemment mais cela ne change en rien l’amour que nous lui portons.

Avez-vous déjà vécu la moquerie, les regards insistants, la pitié de la part des autres et si oui, comment avez-vous réagi ? 

Quand les regards sont trop insistants, nous expliquons que Louis un petit garçon très spécial et extraordinaire.
Toutefois, nous avons beaucoup de chance car les regards posés sur lui sont souvent très bienveillants.

J’aime tant quand une personne comprend qu’il est porteur de handicap et qu’il s’abaisse à sa hauteur pour rentrer en relation avec lui, je vis ces instants-là comme des cadeaux, cela soulage mon cœur de maman…
Louis peut être aimé en dehors de sa famille, c’est possible.

Quelles sont les plus grandes difficultés que vous rencontrez au quotidien ? 

Louis reste un petit garçon fragile, nous avons une tendance à vouloir un peu trop le protéger. À 5 ans, il ne parle presque pas, ne s’habille pas seul, porte des couches, nous prenons soin de lui comme un petit enfant et le portons encore beaucoup.

Où et comment puisez-vous votre force pour gérer ce handicap ? 

Les forces sont puisées là haut et grâce à nos familles et amis qui réitèrent régulièrement leur amour pour Louis.
C’est essentiel pour nous ses parents. Sans amour, nos deuils liés à ses différents handicaps nous semblent plus lourds.

Quels conseils donneriez-vous à des parents dans la même situation que vous ?

Pour Louis, je me répète sans cesse qu’il est l’enfant de l’amour, de notre amour, cet enfant à sa place parmi nous car nous nous sommes aimés, il est le fruit de notre amour.
Aux parents vivant cette annonce, je leur dirais avec tendresse : Soyez fous, aimez!
Et puis, faites vous entourer d’amis qui pourront voir toutes les merveilles que cache votre enfant au creux de son cœur. Si ils aiment leur enfant, ils donnent du prix au nôtre.

Si vous n’aviez qu’une chose à crier au monde entier, qu’est-ce que ce serait ?

« Devenez ce que vous devez être et vous mettrez le feu au monde » Ste C. de Sienne

Quel est votre leitmotiv ?

C’est la devise de école de nos enfants à Barcelone.
« Sequamur quo fata vocant » « Va où le devoir t’appelle », devise de ma famille.
Ou encore : « Animo »! J’ai tant besoin de joie dans ma vie.

Merci Florence pour votre témoignage qui dégage tant d’amour et positif ! Merci pour votre gentillesse, pour votre générosité, vous avez une adorable famille.

Retrouvez toutes les interviews inspirantes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *